Madame, Messieurs les Présidents Départementaux

Mesdames, Messieurs les Présidents de Clubs

                                                                           Mesdames, Messieurs les Entraineurs

 

Mesdames, Messieurs,

Face à certaines volontés d’organiser coûte que coûte des stages, je vous réitère les règles sanitaires édictées par l’Etat, Madame la Ministre des Sports, la FFS .

Vous le savez, les mineurs peuvent pratiquer dans certaines conditions, le Haut Niveau ayant ses règles également. Seuls les athlètes listés PPF ont l’autorisation de se déplacer hors du Massif.

Or, je viens de prendre connaissance de certaines organisations qui se programmaient sur des sites extérieurs au Massif (à l’étranger ou dans les Alpes françaises) avec des mineurs non inscrits sur liste ministérielle.

Vous êtes là aussi, sur le coup de la loi concernant l’hébergement des mineurs.

Ces organisations ne sont pas autorisées, en rapport avec l’interdiction des séjours sportifs quels qu’ils soient.

Vous êtes dans ce cas, hors la loi.

 La pandémie se poursuit  à un niveau inquiétant, nous nous devons d’être dans la solidarité et je ne comprendrais pas que la passion de notre sport, à laquelle j’adhère, nous fasse oublier notre devoir de citoyen.

Une des valeurs fondamentales du sport n’est elle pas de faire découvrir les règles , les loi du vivre Ensemble, les lois républicaines ?

Soyons responsables, Imaginez que dans votre organisation, un souci grave se pose,  vous seriez  directement impliqués pénalement.

Vous n’êtes ni solidaires, ni citoyens, vous mettez en porte à faux notre grande fédération, et notre Président, Michel VION qui a fait le maximum avec l’Etat pour nous ouvrir des possibilités, alors que certaines fédérations ont été contraintes de stopper toute leur activité.

Michel VION est au courant de ces organisations qui sont inacceptables.

Recevez mes salutations dévouées et respectueuses des règles fédérales, des règles de l’Etat.

                                                                       Jean Marc VILLEMIN