Bonjour à tous,

Quelques réflexions après ma Newsletter intitulée ‘’Déplacements hors Massif’’.

Dans un premier temps, je voulais remercier tous ceux qui m’ont témoigné leur compréhension.

J’ai cependant été désagréablement surpris par certaines réponses que je qualifie d’inacceptables.

Certains mots que j’ai employés (‘’Hors la loi’’ par exemple) ont pu être perçus comme étant très durs ; cela dit, c’est un état  de fait et  .. je ne visais personne.

Par contre, contrairement à quelques retours négatifs que j’ai pu avoir, je peux vous assurer que je reste passionné, dans le positif, dans la volonté de faire, de soutenir vos engagements de dirigeants, d’entraineurs et de bénévoles et serai toujours à vos côtés pour vous accompagner.

Mais là, au vu de la situation sanitaire actuelle avec une pandémie qui se renforce, au vu des directives qui nous sont données par l’Etat, par notre Ministère de tutelle, par notre Fédération, j’ai exprimé mon véto, confirmé par le courrier de notre Président Michel VION (que je vous joins ci-dessous) , concernant les deux déplacements qui se profilent aux Carroz et à Châtel.

Je vous le rappelle, contrairement à certaines autres fédérations qui sont à l’arrêt total, des possibilités de pratiquer nous ont été malgré tout accordées, grâce à l’intervention de notre Président.

Pour notre santé, pour celle de nos proches, pour lutter contre cette pandémie et afin de l’enrayer, soyons raisonnables ; en qualité de citoyen responsable et solidaire, nous avons le devoir de nous conformer aux règles édictées, évitant tout brassage, car c’est là que réside le plus grand danger.

D’ailleurs le département de la Haute Savoie est l’attention de tous les regards, à la limite du reconfinement.

Pensez vous que ce soit l’idéal de notre sport que d’amener des enfants et adolescents sur ces stages, avec toutes les contraintes que cela implique ? (Distanciation dans les minibus, sur les pistes, dans les chambres, au moment des repas, impossibilité de se côtoyer entre groupes…)  alors que le ski doit être  synonyme de rencontres, de convivialité, de joies partagées ..

Je reste à vos côtés afin que Demain soit une réussite, une ‘’remontada’’, une vraie liberté retrouvée mais pas en bravant les interdits, en contournant les règles à tout prix.

Merci à vous tous pour votre compréhension.

Sportives amitiés à tous,

Jean Marc VILLEMIN

Courriel de Michel VION :

Monsieur le Président, Cher Jean-Marc,

Je fais suite au courrier que vous avez adressé aux Présidents des Comités départementaux, aux Présidents de clubs et entraineurs du Comité du Massif des Vosges.

J’ai par ailleurs été informé hier du projet d’organisation de stages d’entrainement sur la station des Carroz-d’Arâches, les 26, 27 et 28 mars 2021.

Je ne peux que confirmer le contenu de votre courrier. En effet, les règles applicables à la situation sanitaire actuelle, qui par ailleurs tend à se dégrader, sont parfaitement claires et ont pourtant été portées à la connaissance de tous les clubs. Ces règles sont par ailleurs publiées sur le site internet de la Fédération dans la boite à outils (BAO).

Je me contenterai simplement de rappeler que les séjours sportifs déclarés sous le régime des accueils collectifs de mineurs sont purement et simplement interdits jusqu’à nouvel ordre. Le projet de stage dont j’ai eu connaissance et que vous évoquez dans votre courrier entre bien évidemment sous le coup de cette interdiction dans la mesure où il s’agit de stages avec hébergement de mineurs.

Malgré la situation sanitaire, le mouvement fédéral du ski et du snowboard dispose d’une situation privilégiée d’une manière générale (dérogations accordées à l’ensemble du PPF …) ou au regard d’autres sports en France (possibilité d’accès aux remontées pour les mineurs licenciés, ouverture des domaines nordiques …).

De ce fait, le Ministère a fait savoir que le maintien de ces mesures dérogatoires reposait sur leur strict respect. Les clubs qui ne respectent pas ces dispositions risqueraient donc d’entraîner leur retrait et ainsi pénaliser tous les clubs affiliés et tous les licenciés.

L’ensemble des mesures sanitaires applicables à l’organisation de stages, déplacements à l’étranger, à l’organisation de compétitions nationales doit donc être impérativement respecté par vos Comités départementaux, vos clubs et vos entraineurs.

Il est tout à fait inconcevable pour la Fédération de laisser libre cours à des pratiques qui seraient contraires à ces règles au risque de pénaliser les clubs et les comités au niveau national.

Vous souhaitant bonne réception de la présente,

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, Cher Jean-Marc, en l’expression de mes salutations les meilleures.

 

Michel VION
Président de la Fédération Française de Ski
+33 (0)4 50 51 99 00
president [AT] ffs [DOT] fr

Fédération Française de Ski

50 rue des marquisats - 74000 Annecy